logo-print

Accueil Culture - Saint-Tropez Saint-Tropez News 2018 Saint-Tropez et ses muses

Saint-Tropez et ses muses

COLETTE
Icône féministe

Elles ont eu en commun une véritable passion pour le Saint-Tropez authentique, lorsque le petit port varois n’était pas une destination à la mode. Elles ont surtout et aussi considérablement marqué leur époque en bousculant avec audace les codes et les mentalités qui corsetaient la condition féminine.

© Gilles Puech


Voilà près de 60 ans, en 1954, disparaissait la fantasque Colette, une femme écrivain parmi les plus modernes du XXème siècle. C’est à La Treille Muscate, jolie maison tropézienne cernée de vignes route des Salins que, depuis son bureau qui lorgne la mer, elle écrivit de nombreux chefs-d’oeuvre. Éprise de liberté et d’indépendance, on lui doit le statut de femme auteur, et elle a bataillé dur pour acquérir son autonomie financière par la force de la plume. Impensable pour l’époque, elle est arrivée à concilier travail et vie de famille, bravant une société hostile à la liberté féminine. Soulignons que l’audacieuse Colette, pionnière de la vie sans tabou, a milité toute sa vie pour une reconnaissance de l’égalité entre homme et femme.

BRIGITTE BARDOT
le mythe

Avant de devenir une fervente porteparole de la cause animale, Brigitte Bardot fut une gracieuse adolescente passionnée de danse classique qui rêvait de cinéma. Un seul film, celui de Vadim, Et Dieu Créa la Femme, suffira à la consacrer mythe national. Devenue l’incarnation de la révolution des moeurs, elle fut au coeur de nombreuses polémiques et scandales, maintes fois censurée par les toutes puissantes ligues de vertus. Dans la vie, BB affichera la même provocation et le même esprit de liberté que dans ses rôles, devenant l’exemple à suivre et à copier pour les femmes de son époque. Elle a vraiment émis un fort signal et montré que l’on pouvait oser assumer ses désirs et ses rêves.

© Léonard de Raemy


 

FRANCOISE SAGAN
l’emblème d’une génération

Édité en 1954, Bonjour Tristesse n’a pas pris une ride. Le premier roman de cette jeune fille à l’insolence désabusée qui ose afficher son goût pour l’argent et les plaisirs faciles fait l’effet d’une bombe. Saint-Tropez, la Ponche de Margot, les clubs de jazz, le whisky et les virées en Jaguar ou en Aston Martin s’érigent en piliers de vie d’une jeunesse riche et oisive en quête d’émotions nouvelles. Ce livre subversif, emblème de toute une génération d’après guerre, préfigure déjà l’émancipation de la jeunesse, la beauté surnaturelle de Bardot, la contraception et la libération des moeurs.

© DR


 

Femmes d'influence

Sept Femmes à suivre évoque leurs parcours

DANIELE THOMPSON

Scénariste, productrice
La reine du box office
Scénariste, dialoguiste, réalisatrice et écrivain, on lui doit les scénarios de quelques-uns des plus grands succès du box office français. Les muses se sont penchées avec bienveillance sur le berceau de Danièle Thompson, la fille unique de Gérard Oury, née à Monaco. Elle aurait pu tout simplement être actrice, comme ses parents, ou évoluer dans l’art en digne héritière d’une grand-mère artiste qui fréquentait Raoul Dufy et Marie Laurencin dans les années 20. En 1960, elle suit sa mère qui s’installe à New York. Big Apple devient son port d’attache, entre vie de famille – elle s’est mariée avec un financier américain et a eu 2 enfants – et fréquents séjours en France pour des séquences de travail avec son père. C’est une fructueuse collaboration de co-scénariste qui démarre dès 1966 avec Le Corniaud et La Grande Vadrouille, suivis de La Folie des Grandeurs et Les aventures de Rabbi Jacob… Il faut dire que la transmission de talent fonctionne à merveille dans ce tandem familial avec Gérard Oury, patron incontesté de la comédie à la française, de l’humour burlesque et du cinéma populaire. « J’ai eu la chance de pouvoir travailler avec mon père ; j’ai appris sur le tas puis j’ai participé à de multiples projets.

 

De fait, ma vie professionnelle est jalonnée de beaucoup de bonheurs et de quelques belles rencontres. On m’interroge souvent sur Michèle Morgan… les gens ignorent que ma belle-mère était une femme très joyeuse et pleine d’humour. Il y a bien sûr Patrice Chéreau : il m’a propulsé dans un autre style, plus sérieux. Grâce à lui, j’ai pu être scénariste et dialoguiste sur La Reine Margot et sur Ceux qui m’aiment prendront le train, un film qui raflera plusieurs récompenses aux Césars. » La famille, ses non-dits et ses travers, reste d’ailleurs l’un de ses sujets de prédilection qu’elle traite avec un égal bonheur sur un ton léger ou en version dramatique. J’ai aussi une tendresse particulière pour François Reichenbach : l’un des meilleurs amis de mon père et une sorte de grand frère pour moi.


Facile à synthétiser, la carrière de Danièle Thompson se superpose aux méga succès du cinéma populaire français : Cousin Cousine – une nomination aux oscars, catégorie meilleur scénario original – même si c’est surtout La Boum de Claude Pinoteau qui écrit une nouvelle page de sa vie. 1999 amorce un virage vers la réalisation. Après La Buche, suivront Décalage horaire, Fauteuils d’orchestre et Le Code a changé… Les femmes et le cinéma ? les choses semblent évoluer dans le bon sens pour les femmes. Pour se faire une place dans ce métier, il faut déjà d’une part aller énormément au cinéma et puis avoir une certaine discipline et de l’acharnement…


Le seul véritable obstacle à vaincre reste la différence des salaires entre hommes et femmes.
Ce qui m’inspire : Je lis beaucoup et surtout j’aime écouter les gens, leur histoire m’intéresse.


LIA RIVA
perpétue la légende

La présidente de Monaco Boat Service est une art lover. Son nom est synonyme de luxe et de dolce vita et depuis son enfance elle cultive une passion pour la mer et les bolides. La fille de Carlo Riva est une perfectionniste tout en élégance comme l’était son père, l’ingénieur visionnaire qui fit entrer son patronyme dans la légende du nautisme et d’une autre façon, son aïeul, le charpentier inventif du lac D’Iseo. Business woman dynamique, Lia Riva gère l’exclusivité des ventes Riva pour la France et Monaco. Une fonction qui la conduit à voyager sur les 5 continents à la rencontre de ses clients. Après voir étudié la littérature et l’histoire française et anglaise à l’université de Milan, cette amatrice éclairée d’art contemporain est devenue une sorte d’ambassadrice de la Principauté, très concernée par les grands projets culturels, dont le nouveau Musée National de Monaco. Généreux mécène, elle soutient activement Art Monte-Carlo et le Festival Printemps des Arts, deux rendez-vous majeurs de l’été monégasque.


Photo. À Saint-Tropez, Danièle Thompson entourée de Kad Merad, Monica
Bellucci, Éric Elmosnino, Lou de Laâge, Valérie Bonneton pour son
film Des gens qui s’embrassent sorti en 2013

ACTU : Je planche sur deux gros projets, une grande série télé autour du thème BB dans les années soixante et sur une suite des mythiques Aventures de Rabbi Jacob intitulée Rabbi Jacqueline. Un scénario complexe, puisqu’il s’agit de faire rire autour des sujets de société plutôt délicats et sur lequel je collabore avec Jul, un auteur de bandes dessinées à la plume satyrique toute en finesse…

Saint-Tropez : J’adore, j’y passe une grande partie de ma vie. J’ai la chance d’avoir une jolie maison avec un beau jardin rempli de fleurs et d’oiseaux. J’aime me ressourcer aux Canoubiers, aux Graniers et dîner chez Manu, une pizzeria familiale aux Salins. Sinon, flâner dans la vieille ville est toujours un vrai bonheur, surtout à la Ponche, un lieu resté authentique. Saint-Tropez a changé, on ne peut pas le nier, mais heureusement le Saint-Tropez authentique existe encore.


 

Elle apprécie particulièrement l’art et les artistes, notamment Rothko et Gormley. « Je suis également à l’écoute du monde et de la politique. J’ai aussi une grande admiration pour deux grands hommes qui ont influencé leur époque, Gandhi et St Francesco qui ont beaucoup donné aux autres. Mais comme Seneca le disait il y a souvent les différences entre les idéaux et la réalité, entre ce que l’on veut faire et ce que l’on peut faire. » Cette personnalité solaire et joyeuse qui fourmille d’idées et de projets novateurs quitte rarement son bureau avant 20 h. De ses 3 filles, seule Arianna travaille dans la société, Valentina est architecte et Chiara professeur


de yoga. Quelles que soient les obligations de son agenda de ministre, elle trouve toujours un instant pour câliner ses 4 petits enfants, sa fierté et ses plus grands bonheurs. Le fait est avéré, l’héritage glamour fait toujours partie intégrante de l’ADN Riva. Incontournable du Festival de Cannes, invitée d’honneur aux dîners de galas et autres soirées caritatives, Lia est aussi une proche de Caroline et Albert Grimaldi, tout autant que de la famille Kennedy. Avec son amie Kerry Kennedy, présidente de la fondation ‘Robert Kennedy for Justice and Human rights’, elle partage les idéaux, finance les actions et les combats. « C’est ma philosophie, se battre toujours jusqu’à la fin. ‘Never give up’ … mais je suis prête à changer d’avis si je me suis trompée. » ACTU : Lia Riva planche sur une prochaine révolution, un Riva à moteur électrique, projet cher au Prince Albert, l’un des plus grands fans de Riva et de l’écologie du futur. Le Saint-Tropez de Lia Riva :

Shopping favori : Victoire et BlaBla
Drink and Diner : Sénéquier et La Petite Plage
Fleuriste : Le petit marché sur la Place aux Herbes
Coiffeur : Le Boudoir Mon péché : La tarte tropézienne

Riva Family : Lia, sa soeur Pia, les filles de Lia, Ariana et Valentina avec son mari Roberto.
Les petits enfants de Lia : Tomaso, Giovani et Emma.

KRYSTINA MARTIN STEEN

Ambassadrice Luxe, Événementiel de prestige
Sur tous les fronts, de Courchevel à Paris, en passant par Milan ou Saint-Tropez, cette niçoise d’origine polonaise, ambassadrice LVMH, est reconnue pour sa vision globale de la mode et ses capacités d’anticipation qui lui permettent de rester au sommet. Elle exerce avec une remarquable efficacité les fonctions de consultante pour 5 marques phares du premier groupe de luxe mondial : la maison Dior hommes et femmes, Pucci, Fendi et Louis Vuitton.

En poste depuis 2003, cette forte personnalité conjugue un savoir-faire pointu avec le sens inné du glamour événementiel et de la communication. On reconnaît sa signature, la mise en scène de fêtes exquises et de dîners glamour qui font le buzz dans l’univers de la haute couture. « Je suis très fière de collaborer avec LVMH à qui je donne le meilleur de moi-même »… Moderne, sa vision du management « accessible et maternant » lui offre parfois de belles satisfactions lorsqu’elle déniche la perle rare, celle qui va pouvoir évoluer dans l’organigramme vers un poste à responsabilités. « C’est primordial d’être bien entourée. J’ai la chance d’avoir à mes côtés Barbara Moons, ma très efficace directrice adjointe, qui a parfaitement compris l’importance de nos enjeux et la complexité de nos rôles. » Fervente amoureuse de Saint-Tropez, elle y reçoit le monde entier durant l’été dans le très élégant Jardin Dior des Lices. Krystina Martin Steen aime les challenges, et maintenir le rayonnement des marques du groupe sur la scène internationale fait partie de son quotidien. « Malgré de nombreux voyages, effectués à titre privé ou professionnel, je reste une inconditionnelle de la France… pour moi, c’est le plus beau pays du monde, pour sa culture, sa diversité et sa qualité de vie. »


Maîtresse de maison raffinée, cette passionnée de cuisine et d’art de la table adore recevoir dans le cadre intimiste de son jardin privé, pour des déjeuners de soleil où se bouscule le Tout-Paris en escale. L’une de ses plus belles réussites reste sa fille Elsa, qui vous reçoit à La Cabane Bambou. « Sportive et proche de la nature, elle a hérité de ma pugnacité et de mon esprit généreux » aime préciser avec fierté sa maman pour qui l’amitié et la fidélité sont deux constantes qui habitent son premier cercle.

 

Y sont toujours présents des amis de 40 ans et sa famille. Dans cette existence tourbillonnante, entre avions, dîners et défilés, le silence et la lecture l’apaisent et l’enchantent. Outre de fréquents coups de coeur pour des romans de jeunes auteurs ou des classiques de l’histoire, la dame de mode affiche également un don inné pour la création d’atmosphères cosy et raffinées. « Que ce soit à L’Atelier 55, le must absolu en ville ou au Jas des Roberts ou j’adore flâner très tôt le dimanche matin, j’aime dénicher des objets rares et singuliers, pour me faire plaisir ou pour offrir. » Son conseil : Rien ne peut réussir sans passion et énergie.


Avec Serge Brunschwig, PDG de Fendi

VALERIE ROUSSELLE

L’Art de Vivre provençal
Un agenda de ministre, un domaine de renom sacré « Cru Classé », une gamme de cosmétiques naturels, le lancement et la coordination d’une journée internationale du rosé, trois enfants, Valérie Rousselle, la propriétaire du Château Roubine vit à cent à l’heure en gardant toujours sa bonne humeur ! Née en 1963 à Saint-Tropez, Valérie fait ses premiers pas « nue au soleil » sur la plage de Pampelonne où son père André qui a créé Bora-Bora en 1957 dirige alors le camping de Kon Tiki.


Une heureuse enfance tropézienne sur les bancs de l’école Les Lauriers puis une année de sixième au collège qui se trouve à l’époque sur la place des Lices, avant de poursuivre ses études au cours Maintenon de Hyères et d’intégrer la prestigieuse école hôtelière de Lausanne, tremplin d’une carrière qui s’annonce prometteuse au sein du groupe Barrière à Deauville.

COUP DE FOUDRE
En mai 1994, le destin amène Valérie à visiter Le Château Roubine, une propriété viticole bordée d’une sublime forêt de pins et de chênes, à quelques kilomètres de la presqu’île. Coup de foudre immédiat ! « J’ai été comme appelée par le lieu », confie cette battante qui, soutenue par ses parents, parvient à acquérir cette terre, trésor des plus anciens vignobles français. Conjuguant talent, travail mais aussi études, Valérie qui pousse son perfectionnisme en décrochant il y a dix ans le Certificat d’oenologie et de viticulture de l’Université du Vin, ancre rapidement son domaine dans la modernité en le dotant d’une cave ultra moderne, en s’entourant d’une équipe de techniciens de talent.

DES VINS D’EXCEPTION
Depuis bientôt 25 ans, des vins de grande qualité naissent sous le soleil de ces 90 hectares de vigne cultivés dans le respect de la nature. Les Crus Classés du Château Roubine, déclinés dans les trois couleurs, sont présents sur les plus belles tables de France et du monde. Valérie qui aime s’investir corps et âme dans les projets auxquels elle croit, ne se contente pas seulement de produire de très bons vins, elle ouvre aussi la porte de sa maison aux amoureux de la vigne et aux épicuriens. C’est ainsi que le Château Roubine est aujourd’hui un haut lieu de l’oenotourisme en Provence. Après l’ouverture en 2009 de la maison d’hôtes Le mas des Candeliers, toute l’équipe du Château développe tout l’année une gamme d’activités pour tous les publics, des visites de caves et dégustations, des balades nature « sur les pas de l’Ordre des Templiers » au coeur des 130 hectares du domaine, des expositions artistiques…

LA CRÉATRICE D’UNE GAMME DE COSMÉTIQUES BIO
Associer « toutes les richesses de la nature provençale au service de la beauté » tel est également l’objectif de cette élégante businesswoman créatrice de la ligne de cosmétiques biologiques Sens en Provence, fruit de sept ans de recherches communes avec son amie le Docteur en pharmacie Cécile Destaing. « Nos produits, formulés à base de composants naturels dont le polyphénol de raisin ou la poudre de sarment de vigne puisent leurs forces dans les actifs naturels extraits directement de la biodiversité de mon vignoble » explique la « lauréate nationale de bronze du Trophée des Femmes de l’économie », également Chevalier de l’Ordre National du Mérite.


ACTU
À l’initiative de Valérie, la première édition de la JOURNÉE INTERNATIONALE DU ROSÉ, ou ROSÉ DAY, sera officiellement lancée le 22 juin prochain à Saint- Tropez. Elle rassemblera les producteurs, distributeurs et promoteurs du vin rosé de France mais également du monde puisque les villes de Paris, New-York, Hong- Kong, Miami, Rio, seront entre autres associées à la fête sous le soleil et les étoiles du village de naissance et de coeur de cette épicurienne passionnée et passionnante.

internationalroseday@gmail.com
www.facebook.com/TheinternationalRoseDay

CELIA GUMBAU SERRA

La captain de Nikki Beach
Créé par le business man américain Jack Penrod en 1998, le concept avant-gardiste de Nikki Beach a engendré une véritable révolution de plage. Premier club de luxe à conjuguer musique, restauration, divertissement, mode et art dans un même lieu, le label est aujourd’hui synonyme d’art de vivre festif. Fort de ses succès, le label Nikki Beach a bâti un véritable empire, démultiplié sur les meilleurs spots de la planète : on en compte 14 sur les 5 continents.

Ce n’est pas tout à fait un hasard si l’on retrouve aux manettes du Nikki Beach Saint-Tropez Célia Gumbau- Serra, une magistrale pro de la com, qui a fait ses classes chez les Guetta durant leurs années d’or, Bains-Douches, Fashion Week et Festival de Cannes. Après des études d’histoire de l’art, cette globe-trotter très inspirée par l’architecture et les voyages envisageait de devenir commissaire priseur. Un destin bienveillant en a décidé autrement. Pour la jeune cannoise débutante montée à Paris avec des rêves d’ailleurs, oser frapper à la porte des Guetta, princes tout puissants de la nuit parisienne fait preuve d’un certain culot. Dans le sillage de ce couple mythique, elle apprend à être la meilleure, dope son carnet d’adresses et devient à son tour une pro de la communication et des shows événementiels. Partie à Miami sur un coup de coeur, elle rencontre Jack Penrod qui, stupéfait par sa maturité – elle a tout juste 22 ans, ses ambitions et ses compétences – la prend sous son aile, à charge pour elle de développer le concept festif de Nikki Beach à travers le monde. Ce sera quelques belles années d’insouciance sous le soleil de Miami et de Saint-Barth avant de revenir s’installer dans son Sud natal.


Seconde rencontre décisive pour son évolution professionnelle, celle avec Francis Yeoh, à la tête du groupe YTL, l’un des plus importants conglomérats de Malaisie. Le promoteur immobilier venu déjeuner à Nikki Beach justement, est mécontent de son hôtel. Celia lui propose de créer un lieu qui pourrait être une escale de perfection pour les voyageurs les plus exigeants. Banco, il y a justement un établissement à la vente sur la route des plages. L’achat sera finalisé en 72 heures. Elle s’envole en Malaisie pour présenter les plans du futur MUSE tout droit sorti de son imagination. Un projet hôtelier innovant et pragmatique, où le luxe, l’espace et les services étoilés seraient traités avec une efficacité magistrale. La bâtisse contemporaine accueille 13 suites, serties dans un délicat écrin de verdure et de fleurs. Ce jardin écologique remarquable, planté de 160 espèces méditerranéennes, sera multi primé pour sa conception responsable, où le respect de la nature et la maîtrise de l’eau sont optimisés avec intelligence.

Un remarquable exercice de style qui lui a valu une ribambelle de reportages presse et télé mais aussi une légitimité en qualité de consultante sur divers projets hôteliers. Pour cette jeune maman hyper active, elle gère un emploi du temps continu et deux enfants de 5 et 14 ans, la famille représente une priorité pour son équilibre et sa joie de vivre.


« J’ai la chance de vivre comme autrefois, dans le schéma traditionnel d’une famille italienne, une sorte de clan très soudé, propriétaire depuis 30 ans de l’établissement La Pomme de Pin, route de Tahiti. Les 4 générations vivent quasiment tous ensemble dans la maison où est né mon mari. » Pour souffler après l’intensité de chaque saison, elle s’offre chaque hiver 5 semaines de vacances en famille bien sûr. Après les îles de Thaïlande où elle adore nager avec les dauphins et faire de la plongée, ce sera sans doute le Pérou et la Bolivie. « Je suis fascinée par ces civilisations anciennes, actuellement au sommet des tendances pour avoir su conjuguer modernité et authenticité.

Quoi de neuf pour Nikki Beach ? 2018 sera une année d’évolution et non une révolution, précise Celia Gumbau-Serra qui aime l’idée de végétaliser au maximum les espaces avec des bois naturels et une plantation exubérante de palmiers et de fleurs qui va recréer une oasis à quelques mètres de la mer. Je souhaite aussi modifier la perception de ce club de plage, pour aller à la rencontre d’une certaine clientèle à reconquérir. Les familles sont désormais bienvenues avec un espace dédié pour les kids et une ambiance chill out pour la sérénité. Mais à partir de 17h, Nikki Beach se réveille avec ses DJ, musiciens live, shows et les traditionnelles « champagne showers » en bordure de piscine toujours très prisées de notre clientèle festive.

ACTU
Elle travaille sur une affiche événementielle novatrice, où l’art de la fête croisera l’art de la table : 4 chefs étoilés sont annoncés pour jouer les guest-stars en cuisine, tandis que la crème des DJ devrait se produire aux platines. Musique, soleil et fooding…si ce n’est pas le bonheur, ça y ressemble…

Photo - Cathy et David Guetta avec Éric Omorès, co-fondateur de Nikki Beach

ALEXANDRA TIRABASSI

La maîtrise du Lifestyle
Deux kids, deux restaurants de plage et une brasserie, le tout géré en duo avec un mari ex champion du monde de rallye reconverti dans le business… Voilà qui augure d’une remarquable organisation pour faire face au quotidien d’un agenda millimétré entre Sainte Maxime et Ramatuelle. Dernier exercice de style pour cette décoratrice joliment inspirée, la signature de Maison Bianca, une partition raffinée qui conjugue farniente, sérénité et gastronomie avec vue imprenable sur la baie de Pampelonne.


ITINÉRAIRE
Cette passionnée de littérature et de théâtre devait intégrer les cours Simon, une école d’art dramatique qui a formé la fine fleur de la scène française, Dany Boon, Nathalie Baye, Francis Huster et tous les autres… Elle se destinait à une carrière d’attachée de presse aux termes d’un cursus de droit et d’une école de journalisme. Élevée dans la culture du diplôme, elle est issue d’une lignée d’hommes de lettres et de médecins, il s’en dénombre pas moins de 7 dans sa famille. Son aïeul, le Dr André Cheynier, fut par ailleurs un éminent préhistorien, auteur de multiples ouvrages sur le sujet tandis que son grand-père, proche du chef d’état Felix Houphouët-Boigny, était aux manettes du journal officiel de la présidence ivoirienne. Leader né, la jeune chef d’entreprise affiche également de solides qualités pour le management de l’humain, l’un des piliers incontournables pour bâtir une successstory entrepreneuriale. Elle offre à son personnel, traité dans un esprit participatif et fédérateur, la possibilité de s’investir et de progresser. Un choix qui lui permet de compter sur un staff enthousiaste et motivé qui oeuvre à ses cotés pour optimiser un projet commun.

RENCONTRE DÉCISIVE
Après avoir réussi le concours de l’EFAP, elle devait intégrer la Fac de Droit à Paris ; c’était sans compter avec le destin qui lui organise une magistrale rencontre. Avec Brice Tirabassi, jeune champion automobile, le coup de foudre réciproque et immédiat va littéralement changer le cours de sa vie. Elle vient de croiser son alter ego, celui avec lequel elle partage un certain idéal de vie, et ce refus de l’ordinaire, du quotidien et des entraves. En pole position dans cette nouvelle vie, il y aura la passion, les voyages et l’adrénaline, dans le sillage de celui qui deviendra le père de ses enfants et qu’elle aime définir pudiquement comme un homme d’honneur et de challenges. « Je l’ai suivi sur les circuits jusqu’à la naissance de ma fille. Pendant ces 8 années tout en légèreté, j’ai approché l’ivresse de la compétition dans cet univers 100% masculin, où j’ai su trouver une place tout en restant à ma place. Une parenthèse enchantée qui m’a permis de faire escale dans des lieux extraordinaires, notamment la Nouvelle Zélande, un pays d’une incroyable beauté. »

INSPIRÉE PAR
J’aime la terre, la campagne et l’authenticité de tout ce qui nécessite un vrai don manuel confie Alexandra qui aurait pu aussi faire un métier de son talent pour créer des univers éphémères. Je suis fascinée par l’Asie, sans doute à cause de mes racines multiculturelles et une grand-mère vietnamienne. La Thaïlande du nord m’inspire particulièrement, surtout Chang Mai, une ville dont l’énergie positive et les richesses humaines permettent de me ressourcer. Et dans un style opposé, l’île de St Barth, un lieu tout à fait unique qui a su préserver son âme malgré une notoriété grandissante.


ACTU
Pour sa « mid-life crisis », il vient de fêter ses 41 ans, mon mari a choisi de renouer avec la compétition sous les couleurs du Hyundai World Rallye Team. Il va participer aux 6 manches du Championnat de France et je veux partager ce nouveau challenge avec mes enfants qui ont 5 et 7 ans. C’est donc en famille que

PHILOSOPHIE
My friends are my family… des mots qui fédèrent toutes les générations de beach-clubbers et qui ont suscité l’intérêt de la presse hype. Dès son ouverture, Maison Bianca a eu les honneurs du Figaro Madame, Elle décoration et Marie-Claire en entrant

 

EVELYNE BOUCHET

Le goût du challenge
Comme Napoléon, Victor Hugo et Churchill, la propriétaire de l’Auberge Des Maures n’a besoin que de 4h de sommeil par nuit. « Cela me laisse un temps fou pour vaquer à mes occupations et je peux vivre trois vies en une »… reconnaît malicieusement cette hyper active qui démarre ses journées à 5h30, quelle que soit l’humeur du temps, par un petit jogging pour se maintenir en forme… Originaire de Haute Savoie, cette Tropézienne d’adoption est tombée en amour pour la presqu’île en 1999. Femme de challenges, une constante bien présente dans son ADN, cette sportive de haut niveau enchaîne pour le plaisir des marathons d’un autre monde. « J’ai besoin d’adrénaline pour exister » précise cette habituée de l’extrême qui n’a pas froid aux yeux. On la retrouve pour le fun sur la ligne de départ de la Diagonale des Fous, l’une des courses les plus difficiles au monde sur l’île de la Réunion, avec un parcours de 190 km à effectuer en 36 heures. À ses côtés plus de 6 000 participants dont la moitié déclareront forfait. Mais sûrement pas elle.


Dans le Sahara marocain, elle enfile le dossard du Marathon des Sables, épreuve nécessitant une capacité de récupération surhumaine pour performer sous une chaleur accablante. Au programme, 42 km par jour pendant 4 jours, autant dire que les 20 km de Saint- Tropez sont une petite promenade de santé, bouclés entre deux rendez-vous.

INSPIRÉE PAR
J’aime la terre, la campagne et l’authenticité de tout ce qui nécessite un vrai don manuel confie Alexandra qui aurait pu aussi faire un métier de son talent pour créer des univers éphémères. Je suis fascinée par l’Asie, sans doute à cause de mes racines multiculturelles et une grand-mère vietnamienne. La Thaïlande du nord m’inspire particulièrement, surtout Chang Mai, une ville dont l’énergie positive et les richesses humaines permettent de me ressourcer. Et dans un style opposé, l’île de St Barth, un lieu tout à fait uniq


ACTU
Pour sa « mid-life crisis », il vient de fêter ses 41 ans, mon mari a choisi de renouer avec la compétition sous les couleurs du Hyundai World Rallye Team. Il va participer aux 6 manches du Championnat de France et je veux partager ce nouveau challenge avec mes enfants qui ont 5 et 7 ans. C’est donc en famille que nous irons l’encourager durant la saison sur la ligne de départ.

PHILOSOPHIE
My friends are my family… des mots qui fédèrent toutes les générations de beach-clubbers et qui ont suscité l’intérêt de la presse hype. Dès son ouverture, Maison Bianca a eu les honneurs du Figaro Madame, Elle décoration et Marie-Claire en entrant dans le club très fermé des meilleurs spots de la French Riviera.

Symbole du patrimoine tropézien et de l’authenticité culinaire, L’Auberge des Maures, un sanctuaire provençal créée en 1931, sera l’une des grandes pages de sa vie. Lorsque le lieu est à vendre, elle relève le défi de lui offrir un souffle nouveau. Au four et au moulin, elle redonne vie à ce beau jardin du centre ville qui nappe ses tables sous une treille fleurie. C’est immuable, ici la déco change tous les vendredis car la patronne, décoratrice née, collectionne un stock exceptionnel de linge de table et vaisselle, chinés amoureusement au fil des ans et de ses voyages. À sa disposition dans un lieu secret, une soixantaine de décors pour mises en scène personnalisées selon le fil de l’actualité et les saisons : Noël, Pâques, Bravades…

« Je veux rendre à Saint-Tropez ce qu’il m’a offert ».

Avec son alter ego Bernard de Simone, Évelyne Bouchet, est la présidente fondatrice de l’Association Passions et Traditions, forte de 380 adhérents. Avec pour adage fédérateur « Offrons à chacun le droit de rêver », l’association, en lien étroit avec la municipalité, soutient, participe ou finance diverses actions caritatives ou sociales : crèche de Noël monumentale (800 santons et 18 000 visiteurs pour la dernière), ateliers créatifs pour les enfants auxquels participent d’ailleurs les aînés. Ils ne sont pas oubliés, chaque année, L’auberge des Maures organise un déjeuner convivial très apprécié, qui réunit une centaine de retraités de la ville. Après le sport et la restauration, sa troisième vie est consacrée à l’univers de la décoration, géré de main de maître et à grande échelle. À force de travail et de perfectionnisme, son hobby est devenu un métier à part entière


« J’ai la chance de vivre de mes passions » précise la consultante internationale, spécialisée dans le « clé en mains et le sur-mesure » pour les grands groupes hôteliers, les entreprises et les restaurants. Sets de courtoisie, peignoirs brodés, accessoires publicitaires, mariage Bollywood, caprices de milliardaires voire même bungalows de plage… Exprimez votre imagination sans limite… elle s’occupe du reste. Il y a tout de même quelques parenthèses enchantées dans l’emploi du temps touffu de cette passionnée de mode et de créateurs, d’humeur joyeuse et généreuse et fidèle en amitié. Du temps, il y en aura toujours assez pour l’une de ses priorités, chouchouter ses amis, ses proches – huit frères et soeurs – et la ribambelle de neveux et nièces qui composent sa tribu familiale.

Bernard de Simone et Évelyne Bouchet pendant la Bravade

 

Facebook

Twitter

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser